Collège privé dans le Haut-Jura

Historique

DIRECTION :
 
De 1964 à 1989 : Mr Germain Clerc

De 1989 à 2000 : Mr Didier Chauvin 
 
De 2000 à 2004 : Melle Elisabeth Jeault
 
De 2004 à 2007 : Mr Fabien Droxler
 
De 2007 à 2013 : Mr Ghislain Bonnet.
 
De 2013 à 2018 : Mme Emilie Blandin

De 2018 à aujourd’hui : M. François Egraz
.

UN PEU D’HISTOIRE :

Il était une fois une petite école chrétienne créé à Morez vers 1860 , tenue par des Marianistes, elle portait le nom d’école St Joseph. Mais c’est au tournant du siècle que l’aventure commençait avec l’achat d’un terrain le long de la Bienne par le nouveau curé de Morez, le chanoine Fusier.
 
Celui-ci décidait de construire une école et la construction démarra en février 1898 pour être achevée à Pâques 1900 . Une généreuse paroissienne Melle Octavie Raddaz paya la majeure partie de cet édifice.
 
La rentrée commença avec 40 élèves répartis en 3 classes au rez de Chaussée, un petit pensionnat, et un appartement, le propriétaire était le curé de Morez.
La direction fut confiée à l’Institut des Petits Frères de Marie et frère Jean-Marie fut  le 1er directeur, en octobre 1900 , l’école accueillait 80 garçons, la contribution des familles coûtait 2F ; les Frères eurent vite la confiance de la population locale.
 
L’application des lois nouvelles sur les congrégations enseignantes à partir de 1902 posa des problèmes, en 1903 la direction fut confiée à un laïc assisté de deux frères sécularisés. En 1912, l’école comptait 112 élèves.
L’après-guerre fut difficile pour l’école qui commença à péricliter avec une seule classe et une quinzaine d’élèves. Des conflits opposaient le directeur avec le curé de Morez et en 1936, les Frères revinrent enseigner, en 1938 l’effectif remonta à 64 élèves.
 
Pendant l’occupation allemande, le bâtiment fut réquisitionné d’abord par les autorités françaises puis par les allemands qui en firent une prison et une caserne. Certains résistants du Haut-Jura furent interrogés dans le bâtiment et le sinistre Barbie se déplaça pour interroger à sa manière des résistants. Pendant ce temps l’école fonctionnait avec un effectif réduit dans des locaux de fortune en ville.
 
En 1946 , l’école ouvrit un petit pensionnat, Mr Noël Chevassus était le président du conseil de gestion, en 1950, 73 élèves dont 13 demi-pensionnaires originaires de Prémanon, la Mouille, Bois d’Amont, Chapelle des Bois etc…
Les années 50 sont marquées par un déclin de l’école avec des changements fréquents de directeur, une baisse d’effectif, une grande pauvreté matérielle et une baisse des effectifs.
 
L’arrivée en 1964 d’un jeune directeur, Mr Clerc et les premières signatures des contrats avec l’Etat suite aux lois Debré permirent un redémarrage rapide. Une nouvelle association, l’AEP dynamique autour de JL Crestin-Billet décide en 1968 la construction d’un étage supplémentaire quai Jobez pour un internat rénové, des kermesses, galas et soirées sont organisées pour financer ces projets.
 
Dans ces années, l’école de garçons se transforme en collège mixte jusqu’au BEPC.
L’école des filles accueille l’école maternelle et primaire avec 3 classes maternelles et 5 primaires.
 
En 1975, une aile nouvelle est construite servant de préau, de réfectoire et d’appartement du directeur. Le nombre croissant de classes au collège : 7 en 1982, 11 en 2000, 12 en 2002, attire de nouveaux professeurs, création de salle spécialisées, laboratoire…
 
En 1990 rénovation et achat d’un bâtiment rue Pasteur pour permettre de répondre aux nouvelles inscriptions. Ce bâtiment servant de self pour l’école et le collège, de salle de technologie et d’un foyer donne de l’espace et permet d’accueillir alors 230 élèves au collège, création du CDI et du poste de documentaliste.
 
En 1989, Mr Germain Clerc  cède sa place de direction (après 25 ans de service) à Mr Didier Chauvin qui dirigera l’établissement pendant 11 ans ! A la rentrée 1999, le groupe scolaire Notre-Dame scolarise 413 élèves de la maternelle à la classe de 3ème.
 
En 2001 , restauration de l’entrée et de la cour.
 
En 2003 : création des 4èmes 3èmes en alternance, classe bilangue dès la 6ème, classe PAC environnement et classe cirque…
 
En 2009 : Mise en place des tableaux blancs interactifs dans toutes les salles de classe et des livres numériques ;
 
En 2010 , une classe sportive, une option rugby, aménagement du temps de travail pour les élèves :  les heures demandant plus de reflexions intellectuelles sont essentiellement le matin, les autres matières l’après-midi. Livres en double pour les 6e 5e : cartables allégés.
 
En 2011, informatisation de certains manuels scolaires.
Les notes et appréciations sont accessibles et consultables sur scolinfo.
 
En 2013 , 214 élèves.
Mise en place du cahier de texte sur scolinfo.
 
En 2015 , création d’une classe internationale en 4ème.